Glossaire Djihadiste

© Hasna Hussein. « Ce glossaire est la propriété intellectuelle de Hasna HUSSEIN. Toute reproduction totale ou partielle sans mention de la source et de l’auteur s’expose aux peines exposées dans les articles L335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle ».

 

Ce glossaire a été réalisé par la sociologue Hasna HUSSEIN et repose sur ses travaux de recherche sur la propagande djihadiste de Daesh. Le glossaire s’appuie sur une approche spécifique qui analyse la terminologie de ce groupe à la fois par rapport à l’usage et l’association entres plusieurs notions. Les notions sont présentées par ordre  alphabétique et non pas par ordre d’importance ou de fréquence.  Il s’agit d’une liste non exhaustive des principales notions djihadistes mobilisées par le groupe Daesh principalement dans sa propagande francophone et anglophone. Ce travail est toujours en cours et sera complété au fur et à mesure que nous avançons dans nos recherches.

Les notions de base dans la propagande de Daesh

  1. Ach-Choûrâ : L’assemblée

Usages : « Majlîs Ach-Chûrâ (conseil consultatif) » ;

2. Addawlah al-islâmiyah : L’Etat islamique

Usages : « Une nouvelle aube s’est levée dans la fierté majestueuse de l’établissement du état pour les musulmans ».

3. Ad-dîn : La religion musulmane (voir aussi Dîn Ibrâhîm)

Usages: «  La religion de tout les prophètes » ; « la seule religion de vérité : l’Islâm » ; « Les musulmans partout dans le monde se doivent de compléter leur religion en lui (le Calife) obéissant ainsi ils se rapprocheront de leur Seigneur exalté soit-Il » ; « secourir la religion par la langue, le cœur, les membres, la plume et le sabre »

 

4. Al-Âmân : Pacte de sécurité

Usages : « Ce qui rend sacré le sang et qui interdit de le verser est soit l’Islâm soit Al-Âmân (pacte de sécurité) et il est rendu licite par la mécréance (Aboû Mouhammad Al-‘adnânî, ancien porte-parole de Daesh » ;

 

5. Al-Charî’ah al-islâmiyah : La charia désigne la loi islamique

Usages : « La Charî’ah a été instaurée »

6. Al-Khalq : La création

Usages : « L’honneur pour la création »

 

7. Al-Qiyâma : Le jour du dernier jugement

Usages : « À la fin des temps seront préservés des troubles ceux qui prennent l’épée pour combattre les ennemis d’Allâh et ceux qui font allégeance au Calife des musulmans » ;

8. Ahlus-Sounnah wal Djamâ’ah : Les gens de la Sunna (tradition du prophète) et du groupe

Usages : « Ibn ‘Abbâs (qu’Allâh soit satisfait de lui) a dit : ‘Seront illuminés les visages des gens de la sounnah et de la Djamâ’ah (le group) et seront noircis les visages des gens de l’innovation et de la division’ [Tafsîr Ibn Kathîr 2/179]

9. Al-Umma alislâmiyya : la « communauté islamique » signifiant plus exactement la communauté des Vertueux ou le « secte sauvé » (voir al-firqâ annajiyâ)

Usages : « La oummah » ; « La communauté de Mouhammad ».

10. Al-Firdaws al-a’lâ : Le paradis le plus haut

Usages : « Notre rendez-vous est au paradis, al-firdaws al-a’lâ« 

11. Al-Firqâ an-najiya : La secte sauvée

Usages:

12. Annasr : Victoire

Usages : « la victoire de notre religion » . Le terme « Annasr » est souvent associé à celui de « Addîn » (la religion).

13. Arrâya as-sawdâ’a lil tawhîd : La bannière noire de l’Unification (voir Tawhîd).

Usages : 

14. Ard al-kufr ou Dar al-kufr: Terre ( Ard) ou Maison (Dar)  de mécréance pour désigner en principe les territoires non gouvernés par la loi islamique (charia). Or dans le langage djihadiste cette qualification s’étend aussi aux territoires gouvernés par la loi islamique comme par exemple l’Arabie Saoudite.

Usages : « Dar al-kufr », « Djâhiliyah (l’ignorance) » (voir après)

15. Ar-rîdda : Apostasie.

Usages : les personnes « qui se sont solidarisés avec les ennemis d’Allâh ».

16. Bâqiyâ wa tatamaddad : le slogan de l’« Etat islamique »  signifiant «  il restera et s’étendra ».

Usages : « L’annonce du Prophète (paix et bénédictions sur lui) que le royaume de sa communauté s’étendra sur la terre entière »

17. Bay’ah : Pacte d’allégeance ou serment d’allégeance au souverain.

Usages : « Celui qui meurt sans bay’ah (pacte d’allégeance) à son cou, meurt d’une mort de la djâhiliyah (pré-islamique) [Rapporté par Mouslim n° 1851] » (Dar-al-islam, n°1, décembre 2014) ; « L’obligation du bay’ah et le jugement de celui qui le délaisse. » (Dar-al-islam, n°1, décembre 2014) ; « Ibn Hazm dit : ‘Il est interdit au Musulman de passer deux nuits sans avoir à son cou le bay’ah à un imâm’ [Al-Mouhallâ 8/420] » (Dar-al-islam, n°1, décembre 2014) ; « Les serments d’allégeance » ;

18. Châm : Le Levant est un territoire qui correspond à ce qu’on appelait au XIXe la « Grande Syrie ». Le Shâm occupe une importance particulière dans l’imaginaire musulman car il renvoie à la bataille de la fin des temps entre les Musulmans et les Croisés.

Usages : « Le lieu de descente du Messie Îsâ (paix sur lui) et la terre des mâlâhim (batailles) » ; « Une armée au Shâm […] Rejoins le châm […] Allâh s’est porté Garant pour moi du Shâm et de sa population » [Sahîh, rapporté par Aboû Dâwoud] ;  « La bastion des croyants, la meilleur terre d’Allâh et où il y a les meilleurs de ses soldats  ».

19. Chirk : Associannisme signifiant le péché consistant à associer d’autres dieux ou d’autres êtres à Dieu.

Usages : « Délaisser le chirk » ; « les gens du chirk » ; « le chirk dans le cœur » ; « le mouchrik » (le mécréant) ; « la loi des mécréance » ; « Etats mécréants ».

20. Chiqâq : Division

Usages : « Les hadîths sont nombreux sur l’interdiction de la division »

21. Croisés, Crusaders, Assâlibiyyîn : Croisés

Usages : « An official from among the Crusaders commented on the matter of theur targeting the soldiers of the Islamic State » ; « Les croisés qui adorent la croix et attribuent un enfant au Seigneur des cieux et de la terre sont des idolâtres ».

Le terme Croisés est souvent associé aux « soldat de l’Etat islamique », «  dans la vision binaire du monde caractéristique du rhétorique djihadiste.

22. Dar-al-islâm : Maison d’islam signifiant aussi Terre d’islam

Usages : « Un lieu de refuge », « Vivre sous la loi d’Allâh, au milieu des croyants », « Allah’s land »

Ce terme est souvent associé à celui de Dar-al-kufr (maison de la mécréance)

23. Diwân, Dawâwîn (en pluriel) : L’équivalent de ministère

Usages : « Le diwân bayt oul-mal (trésor public ») »

24. Djamâ’ah; Djama’ât (en pluriel) : Groupe

Usages : « (Allâh) a ordonné le groupe (Djamâ’ah) et leur a interdit la division » ; « L’ordre de se regrouper et de s’unir » ; « L’union de la Djamâ’ah » ; « Groupe de moudjâhidîn » ; « Le groupe de croyants » ;

25. Fi sabîl Allâh : Dans le sentier d’Allah

Usages : « (Les musulmans) émigrez et combattez dans le sentier d’Allâh »

26. Fitnah, Fitan (en pluriel) : Trouble. Cette notion est assez souvent associée à l’idée de la « fin des temps » dans la rhétorique djihadiste.

Usages : « Parmi ses enseignants (le prophète) il y a ceux relatifs aux périodes de troubles (fitan) à l’approche de la fin des temps que nous vivons aujourd’hui ».

Néanmoins, cette notion peut aussi désigner des actes de la vie contemporaine : « Il (Coulibaly) a ainsi par l’épée et l’allégeance été préservé des troubles de la vie en France, l’amour de ce bas-monde, le fait de vivre au milieu des mécréants et finalement l’apostasie (cf., Ar-rîdda) en masse pour ceux qui se sont solidarisés avec les ennemis d’Allâh »

27. Ghazwa, Ghazawât (en pluriel) : Conquête (voir aussi Malhama).

Usages : « Croisade » ; « Les victoires et les conquêtes se sont succédées »

28. ‘Îqâb : Le châtiment

Usages : « Le châtiment d’Allâh »

29. Imâra : La gouvernance sous la loi islamique (charia)

« L’Emirat de Aboû Bakr, ‘Omar et ‘Othmân »

30. Jahiliyyah : Ignorance

Usages : « The oppressive rule of the darknekk of Jahiliyyah », « the rule of Jahiliyyah »,

Le terme Jahiliyyah est souvent associé aux lois modernes («  et aux institutions (école, en particulier) des régimes et des « mécréants » (« Kuffar ») et en contradiction avec les « lois d’Allah ».

31. Jihâd, djihâd: le terme signifie « l’acte de combattre dans le sentier d’Allah » dans la rhétorique djihadiste.

Usages : « Le djihâd dans le sentier d’Allâh » ; « La levée de l’étendard du Djihâd dans le pays des deux lieux saints » ; « Le bienfait du Califat et l’extension de l’État Islamique qui par la permission d’Allâh libérera Rome et donnera la bannière à Îsâ Ibn Mariam »

32. Jizyah : capitation l’équivalent d’impôt.

Usages : « (le mécréant de France) ne verse pas la jizyah après s’être humilié et n’est pas soumis aux lois de l’Islam » ;

33. Harbî : le terme est utilisé pour désigner un « mécréant » vivant « sur la terre de mécréance » et dont le sang et les biens ne sont pas préservés. Contrairement au « muhâdan » qui « jouit d’une convention conclue afin de suspendre temporairement les hostilités ».

34. Hijrah, Hidjra : Le terme « Emigration » renvoie dans l’imaginaire musulman à l’exile du prophète Mohamed de la Mecque à Médine en 622 de l’hégire. Voir aussi Muhâjirîn.

Usages : « (Les musulmans) Émigrez dans le sentier d’Allâh », « La Hidjra  (prophète) vers Médine » ; « N’abandonnez jamais le jihâd et la hijrah car c’est dans ces deux choses que réside le salut »

Le terme hijrah est souvent associé à ceux de djihad, de salut et de martyr dans le langage djihadiste.

35. Hokm, hukm : jugement

Usages : « Le jugement d’Allâh » ; « Le jugement de celui qui le (l’ordre de faire serment d’allégeance) délaisse » ; « Le jugement de celui qui veut diviser la communauté » ; « Les peines ont été appliquées » ; « His (Allah) names, and hukm is from His attributes and actions » ;

36. Kafir : mécréant

Usages : « Kafir state »

37. Katâib : Phalangistes

Usages : « Parmi ceux qui ont répondu à cet appel (d’Allâh) les bataillons (katâib) et les troupes »

38. Khilâfa, Khilafah : le califat est un système théocrate qui correspond à la vice-régence de l’Homme sur terre. Il s’agit d’un système dans lequel Dieu a confié à l’homme la gestion du monde.

Usages : « Rétablir le Califat » ; « Les preuves du Califat » ; « La révification du Califat » ; « Une nouvelle ère », « L’obligation de se rassembler » ; « L’obligation d’établir le Califat » ; « L’aube du Califat s’est levée » ; « Vivre sous un territoire d’Islâm », « the Khilafah follows the Book of Allah and the guidance of our prophet, Muhammad »

Le terme khilâfa est souvent associé dans le langage djihadiste à un ou plusieurs territoires précis tenus par les djihadistes : Châm (Syrie), Sinaï (Egypte), Marawi (Philippines),

39. Khalî(i)fah, Imâm ou Emir al-Mu’minîn : le calife, en tant que chef du pouvoir est le vicaire de Dieu, le guide et le chef des croyants.

Usages : «  S’il y a un Calife d’Allâh sur la terre et qu’il frappe ton dos et prend tes biens obéis-lui » [Rapporté par Aboû Dâwoûd n° 4244] » ; « Serment d’allégeance au Calife Ibrâhîm (Qu’Allâh le préserve) » ; « L’imâm » ; « L’Emir » ; « Un seul Calife » ; « Le petit-fils de la meilleure des créatures (le prophète) » ; « Les quatre Califes bien-guidés » ; « Le Djihâd n’est permis qu’avec la permission de l’imâm (Ibn Qoudâmah) » ; « gouverneurs légitimes (Imâm) » ; « émir des croyants » ; « From among the responsabilities of the one who has been given authority over the affairs of the Muslims (the Khalifah, may Allah honor him) is to spread the authority of the Islamic State across the entire land, for the land is Allah’s land, and a kafir has no right to it ».

Le terme khalîfa est souvent associé au calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi dans le langage djihadiste alors qu’il renvoie à une légende mythique d’un retour d’un calife (mahdi attendu) dans l’imaginaire salafiste non djihadiste.

40. Mahkamah islâmiya :Tribunal islamique

Usages :

41. Malhama, Malâhim (en pluriel) : batailles

Usages : « (Damas) la terre des malâhim »

42. Muchrik, Muchrikoûn ou Muchrikîn (en pluriel) : Idolâtres

Usages : « Les démocrates [ …] sont des idolâtres » ; « la terre des idolâtres ».

Le terme Muchrik est associé à la démocratie et par conséquent à l’Occident.

43. Muhâjirîn, mouhâjirîn, muhâjirât (au féminin) : les migrant.e.s

Usages :

44. Mujâhidîn, mou (d)jâhidîn : djihadistes

Usages : « soldats du califat », « cavaliers du djihâd » ; « Djound Al-Khilâfa » ; « nos frères Moudjâhidîn » ; « Les soldats du Châm, de l’Irak et du Yémen » ; « Les serviteurs croyants » ;

45. Murtadd, Murtaddîn (en pluriel) : Apostats

Champs sémantique et usages : « Les Tawâghît apostats »

46. Minhaj annabawi : Voie prophétique

Usages : « Attentats sur la voie prophétique »

47. Tawhîd : Unification signifiant littéralement le fait « d’unifier Dieu ». Cette notion occupe une place centrale dans le langage djihadiste car il s’agit du seul véritable dogme.

Usages : « Le tawhîd est la première condition de la victoire » ; « les armées du Tawhîd » ; « Le drapeau du Tawhîd s’est levé » ; « L’Unicité d’Allâh », « Adorer Allâh seul sans associé et ne rien associer à Allâh, c’est-à-dire délaisser le chirk, s’en désavouer, détester et rendre mécréant les gens du chirk » ; « le bienfait du Tawhîd », «  the tawhid of Allah »,

Le terme tawhîd est souvent associé au terme chirk (associanisme) dans le langage djihadiste.

48. Qu(o)r’ân : Coran

Usages : « Les preuves du Qour’ân »

49. Râfidhah : ce terme est utilisé par la rhétorique djihadiste pour désigner le plus souvent les chiites d’Irak, mais également les autres communautés chiites au Liban et en Iran. Les chiites constituent les premiers ennemis des groupes djihadistes qui les placent aussi parmi les « mécréants ».

Usages : « Les Râfidhah qui invoquent ‘Alî et les douze Imâms en dehors d’Allâh sont des idolâtres » ; « Cheikh Mouhammad ibn ‘Abd-il-Wahhâb a dit :’l’auteur d’al-Iqnâ’(livre de fiqh hanbalî) dit que le cheikh Taqiyu-dîn a dit : celui qui invoque ‘Alî ibn Abî Tâlib est un mécréant et celui qui doute de sa mécréance est un mécréant » [‘Aqîdatou-l-mouwahidîn p.72-73] » ;

50. Ribâ : Intérêt

Usages : « L’économie mondiale usuraire (riba) satanique » ;

51. Rushd : le droit chemin

Usages : «  the khilafah upon the prophetic methodolgy is that which achieves the description of rushd (right guidance), which is the description given to the Khilafah of the leading group of the companions of Allah’s Messenger », « Rushd […] is the grace and guidance of Allah ».

Le terme Rushd est souvent associé aux termes de Khilafah (califat) et la guidance d’Allah et de son prophète.

52. Sounnah : Sunna

Usages : « Les preuves de la Sounnah » ; « Les rangs des moudjâhidîn qui défendent les gens de la Sounnah en Irak et au Châm » ;

53. Taghoût, Tawâghît (en pluriel): Tyran, impies.

« Les gouverneurs Tawâghît (tyrannique) » ; « Les partisans du Taghoût (policiers, militaires, savants et mouftis) » ; « les soldats et les partisans des tawâghîts, leurs armées, leurs polices, leurs services de renseignements et leurs collaborateurs » ; « (les gouverneurs) sont des tawâghît qui se sont mis à l’égal d’Allah en s’octroyant le droit de légiférer des lois opposées à la législation islamique »

54. Salut : Le fait de se sauver de l’enfer et gagner le paradis dans l’au-delà. La notion de salut est souvent associée dans le langage djihadiste à la violence comme ultime et unique moyen pour atteindre cette finalité.

Usages : « Le Salut par l’allégeance et l’épée » ;

55. Shahîd : Martyr

Usages :

56. Shahâda : Mourir en martyr (voir aussi Fi sabîl Allâh)

Usages :

57. Wilâyah : Provinces

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.